Kok Thlok

Théâtre d’ombres de grand format (Sbaek Thom)

Depuis sa création, l’association Kok Thlok a mis en scène et/ou présenté de nombreuses pièces de théâtre d’ombres Sbaek Thom (Lakhaon Sbaek Thom) représentant des épisodes du Reamker.

Le Lakhaon Sbaek Thom est l’une des deux formes de théätre d’ombre traditionnel cambodgien (la seconde étant le Lakhaon Sbaek Touch, ‘petits cuirs’). Le terme de Sbaek Thom désigne les grandes marionnettes de cuir non articulées et qui sont en fait des panneaux illustrant certains personnages du Reamker.

Dans l’obscurité de la nuit, les grandes marionnettes en cuir sont tenues devant une source de lumière (à l’origine, du feu), devant et derrière un grand écran blanc (environ 12 m. x 4 m.), créant un effet d’ombre ou de silhouette.

À la vue des spectacteurs, deux narrateurs content les épisodes du Reamker. Interviennent ensuite un orchestre Pin Peat, composé de xylophones, métallophones traditionnels, de gongs horizontaux, de tambours, et de cymbales. Les marionnettistes sont silencieux et déplacent les panneaux au rythme de l’orchestre Pin Peat avec des mouvements proches de la danse. Des interludes comiques donnant lieu à des improvisations ponctuent la représentation.

Le théâtre d´ombres Sbaek Thom (ou ‘grands cuirs’) du Cambodge fait partie du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Rendre le Reamker au Cambodge 

Le Reamker, , aussi appelé le Reamkerti (រាមកេរ្តិ៍), est la version khmère de l’épopée indienne Ramayana connue, au Cambodge, dès le VIIème siècle. Le Reamker constitue un des principaux chefs d’œuvre de la culture khmère. Il est au cœur de la mémoire historique et culturelle du peuple khmer. Dans les temples et les monastères, notamment à Angkor, mais aussi dans les fresques murales de la Pagode d’Argent du Palais royal, à Phnom Penh, on trouve de nombreuses représentations des personnages et des scènes du Reamker.

Les représentations du Reamker ont quasiment disparu durant les années de guerre civile, privant les Cambodgiens de cette part essentielle de leur héritage culturel.

Depuis une dizaine d’années, différentes initiatives ont contribué à redonner sa place au Reamker. En 2005, les Sbek Thom (“grands cuirs”) permettant de jouer les personnages du Reamker ont été déclarés par l’UNESCO “chefs d’oeuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité”. En 2008, le théâtre d´ombres Sbaek Thom a été inscrit au “patrimoine culturel immatériel de l’humanité” par l’UNESCO.

En juin 2012, un Atelier de fabrication de Sbaek Thom a été créé au sein de l’Association Kok Thlok. Le responsable de l’Atelier est le Maître IENG Hoeun. Cinq membres de la troupe ont été formés aux différentes techniques de fabrication des Sbaek Thom. L’objectif était de créer à terme l’ensemble de Sbaek (marionnettes de cuir) nécessaires pour représenter le Reamker, dans son intégralité (plus de 200 pièces). La première année, le projet d’Atelier a bénéficié d’un soutien financier de l’UNIMA et de l’UNIMA Québec. À l’occasion de la 37ème session du Conseil pour le Patrimoine culturel de l’UNESCO, qui a eu lieu dans le bâtiment du Conseil des Ministres, à Phnom Penh, du 17 au 24 juin 2013, 25 Sbaek ont été exposés.

En 2015, les comédiens et les musiciens de Kok Thlok se sont engagés dans une entreprise très ambitieuse : créer un grand spectacle qui rende accessible le Reamker dans son intégralité et dans toute sa richesse. Il s’agit d’un spectacle de 4 h 30 construit autour de trois grandes parties (soit 1h30 pour chaque partie):

  • Partie 1. Vers l’affrontement : De l’exil de Preah Ream et Preah Lak à l’enlèvement de Seda par Kong Reap, roi de Lanka. Mobilisation pour libérer Seda.
  • Partie 2. Grandes manoeuvres : Les deux camps multiplient ruses, diversions, manipulations et sabotages.
  • Partie 3. L’heure des batailles : Les armées face à face. L’affrontement final entre Preah Ream et Kong Reap et la libération de Seda.

C’est dans la perspective de la construction de ce spectacle que Kok Thlok a créé un Atelier de fabrication des sbaek thom (marionnettes de cuir de grand format). Une peau de vache est nécessaire pour la fabrication d’une sbaek thom. Le Maître IENG Hoeun et les autres membres de Kok Thlok ont fabriqué chacune des Sbaek Thom nécessaires à la représentation du Reamker dans son intégralité. Kok Thlok dispose à ce jour d’un ensemble de plus de 200 marionnettes de cuir de grand format (Sbaek Thom).

Le Reamker intégral présenté par Kok Thlok:

  • Durée du spectacle : 4 h 30 minutes (le spectacle est précédé d’une cérémonie de consécration). Chacune des 3 parties peut être représentée en tant que telle, i.e. 1 h 30.
  • Artistes :
    • Danseurs-manipulateurs: 22 personnes
    • Narrateurs-chanteurs: 2 personnes
    • Orchestre Pin Peat : 9 musiciens – 2 hautbois (“sralay thom” et “sralay touch”), 2 xylophones à lames de bambou (“Roneat Ek” et “Roneat Thom”), 2 jeux de gongs circulaires (“Kong Tauch” et Kong Thom”), 1 tambour horizontal (“Sampho”) et 2 grosses timbales à peau de buffle (“Skor Thom”).
  • Marionnettes : plus de 200 pièces créées dans l’Atelier de Kok Thlok
  • Scène : 20 m (longueur) x 8 m (profondeur)
  • Écran + lumières : un rideau transparent de 4 m (hauteur) x 12 m (longueur) – les acteurs jouent devant et derrière l’écran éclairé depuis le fond.

 

Large shadow theatre (Sbek Thom)

Since the inception of Kok Thlok association, Kok Thlok has staged and / or performed many episodes of the Reamker in this form of Sbek Thom theatre.

The Lakhaon Sbek Thom is one of the two forms of traditional Khmer shadow theater (the second being the Lakhaon Sbaek Toch, ‘small leathers’) The term Sbek Thom refers to the large leather puppets which are actually panels illustrating some of the Reamker’s characters.

In the darkness of the night, large leather puppets are held in front of a light source (originally a fire) in front of and behind a large white screen (about 12 m x 4 m), creating a shadow or silhouette effect.

At the sight of spectators, two narrators tell episodes of the epic Reamker. Then there is a Pin Peat orchestra composed of xylophones, traditional metallophones, horizontal gongs, drums, and cymbals. The puppeteers are silent and move the panels to the rhythm of the Pin Peat orchestra with movements close to the dance. Comic interludes giving rise to improvisations punctuate the performance.

Khmer Sbek Thom (or ‘big leathers’) shadow theater is part of the intangible cultural heritage of humanity.

To restore the Reamker to Cambodia:

The Reamker, also called the Reamkerti (រាមកេរ្តិ៍), is the Khmer version of the Indian epic Ramayana, known in Cambodia since the seventh century. The Reamker is one of the main masterpieces of Khmer culture. It is at the heart of the historical and cultural memory of the Khmer people. In temples and pagodas, notably in Angkor, but also in the murals of the Silver Pagoda of the Royal Palace in Phnom Penh, there are numerous representations of the characters and scenes of the Reamker.

Representations of the Reamker almost vanished during the years of civil war, depriving the Cambodians of this essential part of their cultural heritage.

Over the past decade, various initiatives have helped to restore the Reamker’s place. In 2005, the Sbek Thom (“large leathers”) used to play the characters of the Reamker were declared by UNESCO “masterpieces of the oral and intangible heritage of humanity”. In 2008, the Sbek Thom Shadow Theater was inscribed by UNESCO as “Intangible Cultural Heritage of Humanity”.

In June 2012, a Sbek Thom Manufacturing Workshop was created within Kok Thlok Association. The manager of the workshop is the Master IENG Hoeun. Five members of the troupe were trained in the different manufacturing techniques of Sbek Thom. The goal was to eventually create the whole of Sbek (leather puppets) needed to perform the Reamker entirely (more than 200 pieces). In the first year, the Atelier project received financial support from UNIMA and UNIMA Québec. On the occasion of the 37th session of the Council for the Cultural Heritage of UNESCO, held in the Council of Ministers building in Phnom Penh from 17 to 24 June 2013, 25 Sbek were exhibited.

In 2015, the comedians and musicians of Kok Thlok engaged in a very ambitious undertaking : to create a great spectacle that makes the Reamker accessible in its entirety and in all its richness. It is a 4h30 spectacle built around three main parts (1h30 for each part):

  • Part 1. Towards the confrontation: From the exile of Preah Ream and Preah Lak to the abduction of Seda by Kong Reap, King of Lanka. Mobilization to release Seda.
  • Part 2. Great maneuvers: Both sides multiply tricks, diversions, manipulations and sabotage.
  • Part 3. The hour of battle: the two armies face each other. The final battle between Preah Ream and Kong Reap and the release of Seda.

It is from the perspective of the creation of this play that Kok Thlok created a manufacture workshop of sbek thom (large leather leather puppets). A whole cowhide is needed for making a sbek thom. Master IENG Hoeun and the other members of Kok Thlok made each of the Sbek Thom needed to represent the full Reamker. Kok Thlok have to date a set of more than 200 large leather puppets (Sbek Thom).

The Complete Reamker by Kok Thlok:

  • Duration of the play : 4 h 30 minutes (the play is preceded by a ceremony of consecration). Each of the 3 parts can be represented as such, i.e. 1 h 30.
  • Artists:
    • Dancers-manipulators: 22 people
    • Narrators-singers: 2 people
    • Pin Peat Orchestra : 9 musicians – 2 oboes (sralay thom and sralay toch), 2 xylophones with bamboo blades (“Roneat Ek” and “Roneat Thom”), 2 sets of circular gongs (“Kong Toch” and Kong Thom “), 1 horizontal drum (“Sampho”) and 2 large drums (“Skor Thom”).
  • Puppets : more than 200 pieces made in the workshop of Kok Thlok
  • Scene: 20 m (length) x 8 m (depth)
  • Screen + lights: a transparent curtain of 4 m (height) x 12 m (length) – actors play in front and behind the screen illuminated from the bottom.
Translate »